liberte-egalite-bonheur-dans-l-entreprise-mode-passagere-ou-tendance-profonde

Liberté, égalité, bonheur dans l’entreprise : mode passagère ou tendance profonde ?

Aujourd'hui, face à l’intensification de la mondialisation et à la prégnance de la « révolution » digitale, un nombre croissant de patrons et de cadres dirigeants se sentent obligés d’imaginer de nouvelles formes d’organisation et de répartition du pouvoir au sein de leur organisation.

Si certains cherchent la performance en se focalisant sur l’optimisation des performances et une proximité accrue vis-à-vis de leurs clients, d’autres préfèrent se concentrer sur l’amélioration de leur « empreinte sociale » en intégrant au sein même de leur réflexion organisationnelle les notions de liberté, d’égalité et de bonheur. 

 

A l’origine de cet engouement, on trouve une variété de bestsellers écrits par des entrepreneurs, des théoriciens du management et des journalistes. Notons parmi les plus récents, l’américain Tony Hsieh’s avec « L’entreprise du bonheur », l’Indien  Vineet Nayar avec « Les employés d’abord, les clients ensuite » et le français Isaac Getz avec « Liberté et Cie » co-écrit avec Brian Carney. 

 

Par des voies différentes, ces ouvrages font la promesse d’une performance augmentée grâce notamment à des salariés « libérés » des nombreuses contraintes aliénantes qu’ils subissent, en créant un système de fonctionnement bien plus « égalitaire » que le modèle dominant actuel tout en ayant comme soucis principal celui de faire le « bonheur » de chaque acteur du corps social.

 

Ces nouvelles solutions organisationnelles sont-elles révélatrices de l’évolution des attentes sociales dans notre société ou bien de simples phénomènes de mode ?

Conférence animée par :

Disponible jusqu'au

Jeudi 31 Janvier 2019

120 mn

Inscription 100% gratuite

Visionnage illimité de la vidéo

Soyez informé de nos prochains webinars, abonnez-vous à notre chaîne.

Sciences Po Executive Education

Sciences Po Executive Education

S'abonner
sciences-po
Abonné
2676