un-financement-pour-prevenir-la-desinsertion-professionnelle-des-salaries-seniors

Un financement pour prévenir la désinsertion professionnelle des salariés seniors

Dans un contexte marqué par l'allongement de la vie professionnelle les entreprises sont confrontées à un défi de taille : permettre à chacun de pouvoir atteindre l’âge de la retraite en emploi et en bonne santé.

Pour autant, la question de la gestion des fins de carrière et du maintien ou du retour en emploi des salariés vieillissants n’est pas nouvelle. Les leviers d’action sont aujourd'hui bien identifiés sur le champ de l’emploi et de la formation, mais aussi du travail. Elle ne peut être gérée dans les seules entreprises. Cela renvoie aux politiques d’emploi, à l’état de santé des seniors, à leur parcours professionnel, aux conditions dans lesquelles ils peuvent continuer à exercer une activité, à leur motivation à poursuivre leur carrière et à la perception des employeurs sur l’employabilité des salariés vieillissants.

Avec la crise sanitaire, les efforts engagés pour favoriser le maintien en emploi des seniors et prévenir la désinsertion professionnelle des salariés seniors vont être mis à mal. Confronté à une situation économique plus difficile, les salariés vieillissants fragilisés par des problèmes de santé risquent d’être les premiers touchés par des mesures de licenciements ou de départs anticipés.

Fort de ces constats, les enjeux liés au vieillissement au travail sont plus que jamais d’actualité. Ils doivent être traités dans le cadre d'accords ou de plans d'actions plus larges sur la prévention des risques professionnels. Des dispositifs à concevoir à l’échelle des entreprises, des branches et des territoires en mobilisant une pluralité d’acteurs.

Il faut aussi passer, à l’échelle des entreprises, d’une logique individuelle, fondée sur le cas par cas, à une démarche globale collective et organisationnelle qui permet d’anticiper ces questions. Il y a un donc enjeu pour les acteurs du dialogue social et pour le management à se doter d’une capacité à aborder et traiter des questions de santé au travail, sur un plan collectif, organisationnel et dans une perspective préventive.

Dans un tel contexte, le Fonds pour l'amélioration des conditions de travail (FACT) prévoie en 2021 une enveloppe spécifique pour prévenir la désinsertion professionnelle des salariés seniors. Ce financement est mobilisable dans le cadre d’un appel à projet ayant pour objectif d'apporter un appui à des démarches innovantes de prévention menées à l'initiative d'entreprises, d'acteurs sectoriels ou territoriaux. Quatre grands types d’actions peuvent être soutenus :

  • Sensibiliser et outiller les entreprises – direction, manageurs, salariés - pour lutter contre les stéréotypes et apporter des outils et méthodes pour prévenir la désinsertion professionnelle des salariés vieillissant dans le cadre d’une approche globale de prévention de l’usure professionnelle.
  • Développer des politiques de gestion des ressources humaines ambitieuses qui favorisent la prise en compte des enjeux de maintien dans l’emploi des seniors en agissant sur les parcours professionnels, le développement des compétences et la valorisation des atouts de l’expérience en conduisant des actions ciblées en faveur de ces salariés pour aménager leur fin de carrière.
  • Expérimenter de façon concertée, à l’échelle des entreprises, des modes d’organisations, pratiques de management et situations de travail favorables à la santé et à l’inclusion de tous les salariés qui prennent en compte ces enjeux spécifiques de maintien dans l’emploi des seniors et de préservation de la santé.
  • Expérimenter, à l’échelle d’un territoire, des projets favorisant le maintien ou le retour en emploi des salariés vieillissants qui mobilisent l’ensemble des parties prenantes (acteurs de l’emploi, entreprises, services de santé au travail, préventeurs, agefiph, etc.) et articulent différents leviers d’actions (emploi, formation, travail).

 

Cet appel à projets fera le lien avec deux initiatives précédentes (Prévention de l'usure professionnelle en 2016, Aider les entreprises à maintenir en emploi des personnes fragilisées par des problèmes de santé en 2018).

Pour en savoir plus sur cette possibilité de financement, rencontrez en direct sur le web jeudi 4 mars 2021 Patrick Conjard, en charge de la gestion du fonds à l'Anact. En une vingtaine de minutes, il présentera le champ couvert par l'appel à projets, la manière de monter un dossier, le processus de sélection des candidatures, puis répondra à vos questions.

 


Piloté par l’Anact, le Fonds pour l'amélioration des conditions de travail (Fact) a pour objet de promouvoir et soutenir, au moyen d'une aide financière, versée sous forme de subvention dans le cadre d’une procédure d’appel d’offre, des projets innovants sur le champ de l’amélioration des conditions de travail et du développement de la qualité de vie au travail dans les PME.  [en savoir plus sur le Fact ...]


Conférence animée par :

Patrick CONJARD

Patrick CONJARD

Chargé de mission,

ANACT

fabienne caser

fabienne caser

Chargée de mission,

ANACT


L’organisateur du webinar pourra utiliser les coordonnées des participants, pour leur communiquer des informations commerciales liées à son activité professionnelle.

Pour en savoir plus, s’y opposer ou exercer vos droits, voir leur Politique de confidentialité ci-dessous :

Jeudi 4 Mars 2021

de 11:30 à 12:00

(Europe/Paris)

207 inscrits | 30 mn

Inscription 100% gratuite

Alertes email avant le webinar

Zone de chat pour poser vos questions

Rediffusion jusqu'au 10/05/2022

Revoir ce webinar Télécharger le document

Soyez informé de nos prochains webinars, abonnez-vous à notre chaîne.

Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail